27 décembre 2006

Second Life : "l'insupportable ressemblance d'être numérique"

Dans Second Life, il y a la terre, l'eau et le ciel. Il y a aussi le soleil et la lune. Toutes ces "choses" semblent bien ancrées au plus profond de nous-mêmes, et elles font tellement partie intégrante de notre être que nous les reproduisons quasiment à l'identique dans les mondes virtuels.

Un autre point intéressant est celui des comportements sociaux. Il semblerait que Second Life puisse constituer une excellente plate-forme de recherche en sciences sociales, à condition que les comportements constatés y soient comparables à ceux du monde réel.

Une étude menée par Nick Yee et Jeremy N. Bailenson s'est attachée à vérifier ce point de façon expérimentale en collectant des informations sur les normes sociales non verbales dans Second Life. Il ressort que la distance maintenue entre deux avatars, ainsi que l'utilisation du regard lors d'une rencontre, sont identiques à ce qu'elles sont dans la vie réelle. La proxémique, domaine qui étudie le rôle joué par l'espace "physique" dans la communication entre les personnes, semble donc tout à fait applicable aux mondes virtuels.

Avec Second Life, la cyberpsychologie est sans doute appelée à connaître des développements très intéressants dans les années à venir.

Pour plus d'informations :

- Bulletin Electronique Etats-Unis 57 (1 page en français);
- Etude de Nick Yee et Jeremy N. Bailenson (19 pages en anglais).

5 commentaires:

Oliver Audina a dit…

Interessant de voir, qu'alors que les mondes "virtuels" sont sensés permettre une grande liberté et créativité, ce sont les mêmes comportements et schémas de la vie "réelle" qui y sont reproduits, de manière quasi automatique.

Merci Wangxiang pour ton blog, que je suis régulièrement (depuis mon entrée dans SL il y a peu :) et que j'apprécie beaucoup.

NatachaQS a dit…

J'en discutais tout récemment avec des amis, dans les mondes virtuels, on reproduit les mêmes schémas et comportements, conception du monde que dans la "vie réelle". Moi-même, j'avais noté que je respectais les distances physiques dans SL entre mon interlocuteur et moi. En ce qui me concerne, ce qui m'intéresse, c'est de voir du nouveau. Que peut-on faire "là" qu'on ne peut faire "ici"... La psychologie des avatars est étudiée depuis une dizaine d'années, notamment aux États-Unis, notamment il y a le travail de Sherry Turkle du MIT. Est-ce que dans SL, il y a une "intelligence des foules" ? Y a-t-il des gens créatifs ?

wildo a dit…

Il y a plusieurs aspects : il y a les comportements identiques à notre vie réelle d'une part mais il y a aussi beaucoup de comportements relatifs a des conventions spécifiques de nombreux jeux de rôles. J'ai constaté qu'il y a énormément de joueurs de rôles sur SL. Ce qui fait que si vous avez connaissance de leurs codes vous pouvez "jouer" avec eux, le cas échéant ils vous ignorent superbement. Comme je fais beaucoup de voyages au hasard, il m'arrive très souvent d'atterrir dans des endroits où je ne suis pas "sensée" me trouver, et c'est très intéréssant ;-)

Wangxiang Tuxing a dit…

Un des aspects intéressants de Second Life (mais ce n'est pas le seul !), c'est qu'il s'agit aussi d'une plate-forme très efficace de recherche et d'expérimentation. Ainsi, lors de la dernière conférence "Le Web 3", Imity (http://imity.com/) nous a expliqué qu'ils utilisaient SL pour prototyper leur système de réseau social par téléphone mobile. Les avatars sont des êtres numériques, cela rend les choses beaucoup plus faciles.

Anonyme a dit…

j'aimerais savoir en quoi consiste ce jeu et est-il payant?J'avoue que je ne comprend pas les règles de jeu et j'aimerais en savoir plus, je compte sur vous pour m'en donné!!!