18 décembre 2006

Second Life et la machine à écrire

Lors de la conférence "Le Web 3", Bruno Bonell (Atari) a très justement évoqué l'arrivée des "nouvelles interfaces".

Pourtant,
aujourd'hui, l'accès à un monde virtuel comme Second Life se fait encore avec un PC, c'est-à-dire avec une "interface" qui n'est que l'évolution technologique d'un outil initialement conçu à la fin du dix-neuvième siècle et connu sous le nom de machine à écrire. Pour dire les choses simplement, on a remplacé le papier par un écran et on a ajouté une souris. Tant que le Web n'était que de la "paperasse virtuelle" avec, éventuellement, un peu de vidéo, tout cela était sans doute parfait.

Mais, pour les mondes virtuels, il faudra autre chose, c'est évident. Il faudra
un "point d'entrée" capable de procurer une expérience immersive accrue. Les travaux menés dans le domaine de la "reconnaissance gestuelle" laissent espérer des développements intéressants car le "langage du corps" est sans doute un mode de communication infiniment plus riche et plus naturel qu'un clavier et une souris, surtout lorqu'il s'agit d'animer un avatar. Au plan visuel, l'apparition de nouveaux dispositifs d'affichage comme les "lunettes écrans" devrait aussi changer la donne. A terme, enfin, la mise en oeuvre de technologies haptiques pourrait permettre de reproduire le sens du toucher dans les mondes virtuels.

La nouvelle "interface" est en marche...

1 commentaire:

rom a dit…

Ah la réalité virtuelle: cette arlésienne. Techniquement c'est possible, mais pour des raisons de coûts elle ne s'est pas encore diffusée à grande échelle.

Pour commencer la prise en charge des manettes de jeu par secondlife serait déjà une bonne chose.