02 janvier 2008

Le choc de l'économie virtuelle

Aujourd’hui, il me semble faire peu de doute que le vrai "choc technologique" en cours est celui des univers virtuels et de leur économie. Mais, si la transition vers l’économie virtuelle est impulsée par la technologie, la réussite de sa mise en œuvre, dans nos pays réels, va probablement demander la contribution de forces sociales, économiques et institutionnelles.

En effet, les composantes d’un tel projet sont nombreuses : infrastructure à destination des mondes virtuels, gestion des identités virtuelles, sociétés virtuelles (statut, procédure d’enregistrement allégée par Internet, levées de fond en direct), accès à l’économie virtuelle pour les entreprises traditionnelles, gestion numérique des droits, plate-forme de communications, plate-forme d’échanges commerciaux, systèmes de paiement et mécanismes financiers. De plus, son implémentation nécessitera l’implication coordonnée d’acteurs d’horizons divers : opérateurs de mondes virtuels, entreprises technologiques, industries, banques, etc. Voilà qui devrait être un dossier sérieux pour l’éventuel futur secrétariat d’Etat à qui sera confiée "la mission de prospective, de pilotage et de coordination de la politique de l’Internet".

Le gouvernement chinois, quant à lui, semble déjà avoir compris les enjeux du nouvel Internet. Preuve en est le lancement du projet Dotman piloté opérationnellement par le China Recreation District (CRD) avec la coopération d’entreprises comme China Mobile, Citic Pacific, Berkam, Everbright Bank, Phison, IBM, Paynova et MindArk. Même si l’information donnée sur le site de CRD est parcellaire, elle mérite, je crois, d’être lue avec attention. En voici juste un court extrait traduit : "La croissance rapide de l'industrie des mondes virtuels conduit ... à penser que la maîtrise de ces technologies clés sera le moyen le plus rapide pour être gagnant dans l'économie internationale du futur."

Si l’Europe veut être de la partie dans l’économie de demain, il va peut-être falloir qu’elle « se bouge » sérieusement et rapidement.

3 commentaires:

Daniel Maniscalco a dit…

Très intéressant article !

Je propose de mettre en oeuvre une véritable démarche concrète pour créer une expérimentation pilote, qui soit globale et ayant pour finalité de concrétiser une véritable économie virtuelle et numérique.

Fédérer les consommateurs et les professionnels des secteurs impliqués dans l'économie virtuelle ou numérique.

Wangxiang Tuxing a dit…

Merci beaucoup de votre intérêt pour ce billet volontairement court sur l'économie virtuelle.

A mon avis, le développement de cette économie pourrait se faire de deux façons :

1)promouvoir un grand projet d’infrastructure pour l’économie virtuelle auprès des pouvoirs politiques ; il me semble que les gouvernements sont seuls à même de pouvoir fédérer les différents acteurs sociaux, économiques et institutionnels autour d’une telle opération ;
2)opérer à un niveau plus limité, au moins au départ, par la réalisation privée d’une plate-forme "virtuelle" d’échange et de commerce (une espèce de eBay à la puissance 3) intégrant les mondes virtuels.

Ces deux façons ne sont sans doute pas incompatibles.

online a dit…

Bonjour à tous,

venez découvrir mon blog économique et boursier sur :

http://mesvaleurs.blog.capital.fr

A+