08 mai 2007

L'activité entrepreneuriale au sein de Second Life

Alors que comScore essaie de faire parler de lui au risque de se décrédibiliser, le monde de Second Life continue à faire l'objet d'une intense activité entrepreneuriale. Sa partie la plus facilement visible est celle des micro-entreprises et des petites sociétés virtuelles qui lèvent des fonds en entrant en Bourse virtuelle sur le World Stock Exchange (WSE) pour développer leur activité. Il y a actuellement plus de 50 sociétés de cette nature qui sont cotées au WSE.

Ce modèle économique est en rupture avec ceux auxquels les investisseurs sont habitués, et ce pour au moins deux raisons : 1) les montants s'expriment en L$, une devise virtuelle sans "aucune valeur réelle" ; et 2) les capitaux concernés sont faibles suivant les critères usuels, se situant entre 2.000 et 350.000 EUR environ.

Pourtant, quelques-unes de ces micro-entreprises seront peut-être les grandes entreprises de demain. Beaucoup d'entres elles se contentent d'une présence dans Second Life et n'ont même pas de site Internet classique. Certaines font néanmoins cet effort, et en voici deux exemples : Atlantis Land Corporation et SL Marketing.



Le nouvel Internet est, semble-t-il, bien en route. Mais le vieil Internet n'y comprend rien. Quoi de plus normal : les fabricants de bougies ne comprenaient rien non plus aux ampoules électriques...

1 commentaire:

Pierre-Olivier a dit…

L'analogie avec le Web est parfaite... Do you remember 1995 ? :-)