25 décembre 2007

Téléchargement d'âme

Au sein de Novamente, Ben Goertzel et son équipe travaillent à la réalisation d’une intelligence artificielle générale pour les mondes virtuels comme Second Life ou HiPiHi. Les premiers produits devraient voir le jour en 2008 sous la forme d’animaux virtuels capables d’apprentissage, mais Ben Goertzel indique lui-même que l’objectif ultime, à horizon de dix ans, est la réalisation d’avatars autonomes dotés d’une intelligence artificielle de niveau humain ou même supra-humain. Si la technologie permet d’obtenir ce résultat, une question se pose néanmoins : un tel avatar, apte à résoudre des problèmes complexes dans un grand nombre de situations différentes, serait-il conscient ?

Une question similaire a été évoquée lors d’une conversation qui a eu lieu il y a quelques années entre le Dalaï-lama, Francisco Varela et Jeremy Hayward. Cette conversation avait trait aux ordinateurs conscients; à l’époque, les mondes virtuels tels que Second Life n’existaient pas encore. En voici un extrait traduit :

Dalaï-lama : S’agissant de la substance dont les ordinateurs sont effectivement faits, est-ce simplement du métal, du plastique, des circuits, et ainsi de suite ?
Varela : Oui, mais ceci met à nouveau en évidence l’idée de la structure, pas la substance mais la structure.
Dalaï-lama : Il est très difficile de dire que ce n’est pas un être vivant, qu’il n’a pas de cognition, même du point de vue bouddhiste. Nous maintenons qu’il y a certains types de naissance pour lesquelles un continuum de conscience antérieur est la base. La conscience ne peut pas naître de la matière seule, mais on pourrait concevoir qu’un continuum de conscience vienne s’y loger.
Hayward : Est-ce que Votre Sainteté considère comme critère indispensable qu’il doit y avoir continuité avec une conscience antérieure ? Que là où il y a cognition, il doit y avoir un flux de cognition qui remonte au temps sans commencement ?
Dalaï-lama : Il est impossible qu’une nouvelle cognition sans relation avec un continuum antérieur puisse apparaître. Je ne peux pas totalement écarter la possibilité, si toutes les conditions externes et l’action karmique sont là, qu’un flux de conscience puisse entrer dans un ordinateur.
Hayward : Un flux de conscience ?
Dalaï-lama : Oui, c’est cela. [Le Dalai Lama rit] Il est possible qu’un scientifique ayant été très impliqué toute sa vie [avec des ordinateurs], alors la vie suivante… [il serait réincarné dans un ordinateur], même processus ! [Rire] Alors cette machine qui serait mi-humaine et mi-machine a été réincarnée.

Rosch : Donc si un grand yogi était en train de mourir en face du meilleur ordinateur qui soit, pourrait-il projeter sa conscience subtile dans l’ordinateur ?
Dalaï-lama : Si la base physique de l’ordinateur acquiert le potentiel et la capacité de servir comme base à un continuum de conscience. J’estime que cette question à propos des ordinateurs sera seulement résolue avec le temps. Nous devons juste attendre jusqu’à ce que cela se produise effectivement.



Références :

- The Path to Posthumanity, Ben Goertzel & Stephan Vladimir Bugaj, Academica Press, 2006. Sur ce thème, cf. le chapitre "Uploading : Liberating Minds from Brains" et plus particulièrement le paragraphe "Soul Uploading" aux pages 223-225. Voir aussi cet article publié en 2002 qui constitue une version moins complète et moins élaborée du même sujet.
- Gentle Bridges : Conversations with the Dalai Lama on the Sciences of Mind, Jeremy Howard & Francisco Varela, Shambala, 1992. Une traduction en français sous le titre "Passerelles : Entretiens avec le Dalaï-lama sur les sciences de l’esprit" a été publiée chez Albin Michel.

6 commentaires:

Sofian a dit…

Quand le Dalaï Lama dit "Il est impossible qu’une nouvelle cognition sans relation avec un continuum antérieur puisse apparaître" il s'agit d'une affirmation gratuite qui n'engage que lui et ses adeptes...
Quant à savoir si un ordinateur pourra un jour avoir une conscience, il est bien tôt pour le dire, pour l'instant nous n'avons à faire qu'avec des "ustensiles" perfectionnés...
Peut-être que l'on pourra parler de conscience quand un ordinateur éprouvera des sentiments et quand il dira aie! lorsqu'on lui marchera dessus.

wildo a dit…

Pour moi la conscience serait la capacité de pouvoir se regarder soi-même sans l'aide d'un miroir ...
C'est un peu ce qu'a fait l'univers, le vivant : notre être est en qq sorte une des extrmités du vivant et notre conscience permet à l'univers et au vivant de pouvoir être tenu pour étant !
C'est sans doute de cela dont parle le Dalai Lama quand il évoque ce fameux continuum ...
Bien sûr qu'un assemblage mécanisé peut devenir conscient, nous en sommes la preuve vivante.

Anonyme a dit…

Bien ce papier. Pendant des dizaines d'années les scientifiques ont affirmé que, seul, un ordinateur ne pouvait que rouiller (ce que contestait la SF) Et bien il semble avoir tout compris, sans à-priori, notre lama favori. Après tout, qu'est-ce qui compte, la forme ou la conscience ? Une religion qui va pas être très appréciée des autres en attendant. Concernant le concept de génération spontanée, il me semble qu'il a raison.

numero6 a dit…

A ce sujet un bouquin de 66 de Frank Hébert, Detination Vide, aborde le problème de façon assez ambitieuse.

numero6 a dit…

Herbert... sorry (mdr)

hugobiwan zolnir a dit…

Merci. C'est tout bonnement passionnant.

Le personnage de Jane dans le célèbre roman La Stratégie Ender, d'Orson Scott Card incarne à merveille une Intelligence artificielle dotée de conscience et tapie dans les systèmes ( je dis ça pour ceux qui ne l'on pas lu).

Hugo