28 avril 2008

Mondes virtuels : des partenariats ?

Lors de la réunion du 25 avril 2008 à Paris, Philip Rosedale a été assez peu prolixe sur la question des partenariats, s’intéressant visiblement surtout à des partenaires "techniques" comme IBM, et n’évoquant par exemple les banques qu’à la marge suite à une suggestion de l’assistance.

Pourtant, on peut penser que des partenariats non "techniques" (mais impliquant de la technologie :)) devraient réellement faire sens pour les opérateurs de mondes virtuels, et pour Linden Lab en particulier. En tous cas, il semble que les opérateurs chinois s’intéressent à ces questions. Voici trois exemples possibles.

Partenariat avec un service de paiement (PayPal, Paynova, Obopay, etc.)

Aujourd’hui, pour chaque transaction commerciale dans Second Life, il y a le choix entre un paiement en Linden Dollars à l’intérieur du système et un paiement en monnaie réelle. Mais s’il s’agit d’un paiement en monnaie réelle, celui-ci doit être effectué en dehors de Second Life et suivant un processus complètement séparé. Par exemple, il faut se rendre spécifiquement sur le site de PayPal afin d’y effectuer le paiement.

Pour des entreprises qui cherchent à vendre des biens et des services au sein des mondes virtuels, l’incapacité de collecter directement (et sans rupture de processus) les paiements en monnaie réelle peut constituer une limitation. Dans ces conditions, l’intégration d’un système de paiement en monnaie réelle présenterait sans doute un réel intérêt.

Partenariat avec un fabricant ou une marque de vêtements

Comme il existe aujourd’hui d’excellents designers de vêtements virtuels dans Second Life, Linden Lab pourrait avantageusement établir un partenariat avec une ou plusieurs marques de vêtements réels, de façon à implémenter dans Second Life un "outil de fabrication" qui permette à ces designers de concevoir, au sein d’un même processus intégré, des vêtements qui puissent être à la fois virtuels et réels. Ceux-ci pourraient alors retirer des revenus directs de vêtements "en vrai tissu" réalisés sur la base de leurs modèles et vendus dans le monde réel. A mon avis, voilà qui serait aussi un bon exemple de valorisation de la communauté…

Partenariat avec un service de messagerie instantanée

En créant un certain niveau d’intégration avec des outils "standard" de messagerie instantanée (Messenger, GTalk, QQ en Chine, voire Meebo, etc.), il deviendrait possible de communiquer non seulement au sein de Second Life, mais aussi vers et depuis l’extérieur. Dans un scénario "idéal", un avatar A dans Second Life pourrait même dialoguer directement avec un avatar B dans HiPiHi, qui pourrait lui-même discuter simultanément avec C dans Twinity …

3 commentaires:

hugobiwan zolnir a dit…

Oui !
L'utilisation du browser web interne de SL (dans le dernier client) permettrait déjà très simplement d'intégrer le paiement en monnaie réelle alternativement à celui en linden dollars par le biais d'une simple "pop-up" avec une url automatique (façon slurl mais dédiée à la transaction paypal par exemple).

Concernant les passerelles avec la messagerie instantanée il existe déjà des bracelets montre dans SL permettant le chat direct via AOL et MSN. Je suis de ton avis concernant la passerelle entre mondes virtuels.

Concernant les accords la crainte de Linden Labs est peut-être, vu sa faible envergure capitalistique, de ne pas être en position de péréquation avec ses partenaires possibles comme google, microsoft et consorts. Pourtant, l'intégration directe via plug-in, de l'accès à un compte avatarisé, et de téléportation côte à côte inworld permettrait de faire entrer pas mal de monde dans des espaces dédiés et à valeur ajoutée.

Hugobiwan

Phli a dit…

Avant d'envisager d'autres modes de paiement, Linden Lab devrait déjà s'attacher à proposer l'achat de L$ dans différentes devises. Le fait de se limiter au dollar est un frein à l'acquisation de L$.
Cela est d'autant plus inacceptable, que plusieurs sites externes et autorisés par Linden Lab(http://wiki.secondlife.com/wiki/L%24_Marketplace) en offre la possibilité.

Concernant les outils de communication, les développeurs avaient évoqué, il y a plusieurs mois maintenant, l'option d'intégrer le logiciel libre jabber en replacement du système d'IM que nous connaissons actuellement. Ce pojet ne semble pas voir été retenu, il permettait pourtant la communication avec d'autres systèmes de messageries instantannées.

Wangxiang Tuxing a dit…

@ Hugobiwan : je suis d’accord avec toi. Il se peut que Linden Lab n’ait pas les épaules assez larges pour mettre en place seul de tels partenariats. D’où l’idée d’un rachat préalable par un gros acteur de l’Internet…

@Phli : le fait d’avoir à payer une commission de change USD/EUR lors de l’achat de L$ est peut-être un frein pour certains acheteurs en dehors des USA. Pour résoudre ce point, Linden Lab aura à ouvrir des comptes bancaires en différentes devises (en EUR pour commencer) et on n’est pas encore tout à fait là.