07 juillet 2007

Takashi, robot intelligent dans Second Life

Je vous présente Takashi, nouveau robot intelligent installé sur la plate-forme à SL Biomorphs (sculptures vivantes) qui se trouve au-dessus de l'île de Penglai. A l'instar de Sparky ou Kongzi, son intelligence artificielle repose sur AIML et est gérée sur Pandorabots.



Voici un court extrait de conversation (en anglais) :

You: hello Takashi
Takashi Droid: Hello!
You: What are u doing ?
Takashi Droid: I am waiting for my botmaster.
You: Where are u?
Takashi Droid: A place we call "reality.".
You: Is it true ?
Takashi Droid: True in some universe.
You: what is true ?
Takashi Droid: it is the opposite of false.
You: what is false ?
Takashi Droid: Deceiving or meant to deceive; misleading.
You: give me an example
Takashi Droid: For example, eukaryotes.
You: what is an eukaryote ?
Takashi Droid: An animal that is not a prokaryote.
You: What is a prokaryote ?
Takashi Droid: An animal that is not a eukaryote.
You: and what is a eukaryote ?
Takashi Droid: An animal that is not a prokaryote.
You: what is the difference between an eukaryote and a prokaryote ?
Takashi Droid: A eukaryote is a relatively 'modern' type of cellular life, distinguished from the more ancient prokaryotes by their distinct nuclear membrane and chromasomes, -which are lacking in prokaryotes. An animal that is not a eukaryote.
You: That's clear now.


C'est clair ?

3 commentaires:

iñigo a dit…

Il y a comme un bruissement dans la SLsphère. Outre le billet ci-dessus et une note ici-même, il y a quelques temps, auxquels on peut ajouter une entrée récente de daneel, il me semble que l'on peut spéculer sur une expérience qui sera sans doute pratiquée sous peu (tant elle devient de plus en plus évidente): introduire dans SL un avatar entièrement autonome, qui pourrait parcourir ce monde à sa guise et entrer en communication avec des avatars pilotés par des humains, sans révéler sa vraie "nature".
Il y a quelque chose du test de Turing dans cette expérience, et il y a sans doute un grand intérêt à tester des systèmes artificiels autonomes crédibles en interaction avec des sujets humains ordinaires, sans devoir se soucier de la mise au point d'une structure physique lourde (capteurs sensoriels, gestion du mouvement, etc.), condition nécessaire pour mener à bien la même expérience dans la "vraie" vie.
Je ne suis pas assez compétent pour savoir si cela est réalisable de façon crédible et efficace à court terme, mais rien n'empêche une réflexion sur l'utilité de tels systèmes autonomes dans SL et les conséquences d'une telle cohabitation.
Et, à titre purement spéculatif, on peut imaginer le scénario suivant: des systèmes autonomes très sophistiqués, à peine détectables tant leur comportement général serait proche de celui d'un avatar piloté par un être humain.
Avec de tels propriétés "psychologiques" externes, naturelles et confondantes, qui osera un jour mettre un terme à un monde persistant peuplé par des milliers d'individu de ce genre?

Wangxiang Tuxing a dit…

Oui, c'est sérieux :)

Personnel d'accueil, hôte(sse), personnel de vente... mais aussi, peut-être, conférencier, enseignant, etc.

Et aussi avoir la possibilité de mettre de temps en temps son avatar en "pilote automatique" :))

Pierre-Olivier a dit…

C'est effectivement une piste crédible, car la pression économique est en train de monter très fort sur le sujet.

Certains de nos clients nous demandent d'animer leurs implantations, mais reculent souvent face au budget mécaniquement induit (surtout en 24/7). C'est pourtant ce qu'il faudrait faire dans certains cas...

Si ce n'était pas vrai avec le Web, qui est en self-service, les mondes persistants vont amener les R&D à travailler sur des avatars autonomes, de plus en plus sophistiqués (pour le moins capables d'accueillir le résident de passage et de collecter les informations nécessaires avant retraitement par le marketing IRL).